mercredi 8 décembre 2010

Voyage en Suède : Den Stenåsabadets campings vackra svenska

Extrait du carnet de bord "Voyage en Scandinavie"

Nous étions à Stenåsa, sur l'ile d'Õland (c'est une ile à l'Est de Kalmar dans le sud de la Suède).

Dans « Le Merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède » de Selma Lagerlöf, la légende dit que l’île était autrefois un papillon géant dont il ne resterait plus aujourd’hui que le corps étendu sur la mer.

Il y avait deux groupes : Joël et moi étions sur la plage et Thomas et Kevin allaient à la pêche aux infos dans une supérette-librairie.

Quelques temps après, les mecs ont débarqué sur la plage en nous disant :

- "eh les gars, veneeezzzz voir à la supérette".

Moi j'étais bien sur la plage et surtout je n’avais pas envie d'aller dans la supérette. On avait trop fait les magasins ces derniers temps.

- "arfff, fait chier"
- "nan mais allez vient j'te promet ça vaut le coup"

là je soupçonne un putain de piège, surtout que les mecs ont l'air tout excités, ils sont vraiment bizarres -les deux en même temps en plus-….

-"qu'est-ce qu'il y a ?"
-"allezzzzzzz vient !"

bon, je me lève, mais à contre cœur. Avant de pousser la porte, Thomas me dit avec un grand sourire et des étoiles dans les yeux : " on vient de voir la plus belle fille de Suède, la plus belle fille de notre voyage, elle est magnifique, j'te jure".

Me tournant vers Kevin : "tropppp bbbellle !" Il sautille sur place.

Ça y est, je sens trop le coup foireux des gars, ce comportement est trop exagéré pour être honnête et j'imagine direct une vieille bique ou un vieux tonneau, voir un grand moustachu.

- "Un niveau A ?"
-" uffff mieux que ça, j'te jure c'est extraordinaire"

Comme dans les jeux vidéos où les cartes à collectionner, les filles sont de manière objectives classées selon leur rareté dans les catégories suivantes : D, C, B, A, S, SS.
Il faut savoir que B c'est déjà suffisant pour moi, que c'est une bonne note et que A correspond aux 4 filles les plus canons de l'amphi.
S existe à la télé.
SS n'existe pas.

J'entre plein d'appréhension par rapport à ce que je vais découvrir.
Je sèche littéralement sur le palier.
Je me rapproche de la caisse, Thomas sort sa carte routière et pose une question.
Je me demande comment il fait, moi je suis incapable d’émettre un seul son et tous les fusibles des compartiments de mon cerveau sautent un à un.

Elle n’est pas seulement sublime de la tête au pied, elle est mirifique. Le charme féminin à l’état pur, une aura de douceur et de gentillesse qui vous enlace tendrement et le rayonnement d’une déesse descendue de l’Olympe.
Elle n’a pas besoin de former un sourire avec sa bouche pour qu’on ait l’impression qu’elle nous sourit.
Attention elle va parler.
Évidemment sa voix était merveilleuse, un son que vous voudriez garder et entendre pour toujours. Je pourrais mourir sur une phrase de cette voix comme le font les héros dans les films dramatiques.
Elle bouge le doigt sur la carte de Thomas, en longeant la côte de l'île.
Je regarde sa main qui est douce, gracile, légère, tout en essayant d’enregistrer sa voix.
Elle parlait mais je ne l’écoutais pas, je ne pouvais que l’entendre car l’admirer était déjà trop prenant pour mon cerveau.
Comme toutes les bonnes choses ont une fin et que la belle allait finir par s’apercevoir qu’elle parlait à des zombies, on a dit « thank you very much, tack mycket », y’a eu un blanc, elle nous a souris, et puis on est sortis.

Thomas : « Une fille comme ça, si elle se déshabille devant toi, tu fais une syncope ».
Moi il fallait que je m’asseye et c’est ce que j’ai fait. Je me suis assis sur une grosse pierre rouge. Il fallait que je digère tout ça.
On a rigolé en pensant à Naruto, du sang qui nous jailli du nez avant que l’on tombe dans les pommes.
Joël : « bah dis donc »
Kevin : « woufff.. »

On avait tous les quatre des goûts très différents en matière de filles, en temps normal on ne risquait vraiment pas de se marcher sur les pieds mais avec Elle c’était différent, nous étions tous unis sous la même bannière, celle d’Emma la fille viking-libraire.

camping de Stenåsa


la supérette

lundi 1 novembre 2010

Too much models on TV

*watching MTV*

_"It must be good to be fit and brawny"

He says, while taking an other biscuit.

mardi 5 octobre 2010

Shaguaman

Je n'ai ni été piqué par une araignée mutante ni été frappé par la foudre mais j'ai moi aussi un super-pouvoir.....ouais, et c'est celui de choisir les melons. Jamais je me trompe, ils sont toujours bien sucrés et bien juteux.

NB : Shagua en chinois est le mot pour donner une idée de "cucurbitacée"

mardi 21 septembre 2010

The U.S Custom Agent vs Me

Passer la frontière américaine, que ce soit par les terres ou par les airs, est une expérience globalement désagréable. A l'instant où vous voyez les drapeaux américains en pagaille, c'est un peu comme quand vous avez rendez-vous chez le dentiste pour une carie et que vous passez la porte d'entrée. Ou alors comme au lycée avant les interos de math, ces minutes passées dans le couloir à attendre le prof où vous savez que le mur d'ennui et d'incompréhension que vous venez de construire durant le mois de cours écoulé, vous allez le prendre en pleine face.
Et bien passer la porte du bureau des douanes américaines, c'est pareil. Après 30-40 minutes d'attente vous attends un officier de police des douanes gros et gras, comme dans les films. L'oeil lourd et fatigué, il vous scrute vous toise. Là vous faîtes tout votre possible pour avoir l'air non-suspect donc vous devenez tout raide et donc suspect.
- Passeport :
A partir de là toutes les questions de la création sont imaginables et vous essayez de répondre ce que l'agent à envie d'entendre. Sauf que sur des questions imprévues cela implique forcément un micro-délai de réflexion, une voix bizarre et des réponses bancales.
 Bref, vous vous sentez coupables alors que vous savez en même temps que vous avez rien fait, une contradiction qui met votre esprit à rude épreuve.
Après avoir rempli une fiche très longue où il faut mettre plusieurs fois la même chose et préciser que vous n'amener pas tout un tas de choses aux Etats-Unis (des graines ou de la terre) vient le moment du jugement.

Officier gros lard décide de si je vais avoir le suprême honneur de respirer l'air des USA, de poser mon indigne pied sur sa patrie.
Moi, pauvre gueux, je souris.
_ Do you have american dollars ?
_ (??????) yes
Il me rend mon passeport et m'envoie vers un bureau où m'attend un pur moment de masochisme : je vais payer 6 $ pour avoir attendu 1 heure dans le hall et remercier agent gros-lard de sa mansuétude. Un comble.

Une fois revenu dans le bus, ouf ! on se sent tout léger, comme après une intero de math ou une carie soignée.




lundi 23 août 2010

Inception / Le totem

Ce soir je suis allé voir Inception que j'ai trouvé excellent, au final DiCaprio joue toujours dans des bons films.
ça m'a rappelé que étant petit, vers 7 ou 8 ans, je m'étais dit que peut-être j'étais un train de rêver ma vie, que chaque jour n'en était pas vraiment un et que si ça se trouve j'avais toujours 6 ans et que je dormais profondément dans mon lit mezzanine. Mes parents se demanderait pourquoi je dors ainsi depuis sans doute beaucoup de jours sans me réveiller.

certaines choses sont marrantes quand je rêve :
  • si je m'aperçois que je rêve, alors je peux prendre plus ou moins le contrôle de celui-ci; faire des choses irréalisables, glisser vers une autre séquence quand ça ne va pas, ou bien revenir en arrière en étant une autre personne et modifier la fin de mon rêve.
  • les bords sont flous
  • effectivement je me réveille si je meurs
  • effectivement -et par je ne sais quel tour de force- mon cerveau crée en même tant qu'il découvre. Ce qui n'est pas logique vu que ce que je viens de créer ne devrais pas m'etre inconnu. Par exemple je lis un papier dont je n'ai aucune idée du contenu. Mon cerveau invente le texte, mais j'ai l'impression de le découvrir quand même. La série, je découvre des couvertures de magazines, je vois des films et je visite des villes où je ne suis jamais allé.
Reste le cas mystérieux d'Edimbourg où la ville réelle , après que j'ai regardé des photos sur Internet, ressemble bien à celle que j'ai rêvé alors que n'y suis jamais allé et que je n'avais vu ni photos, ni reportage montrant le centre-ville.
Faudra qu'on m'explique.


PS : Je soupçonne la choupinette Ellen Page d'être un vampire, ça fait 4 ans qu'elle a l'air d'avoir 13 ans alors qu'elle en a maintenant 23...... >_>





vendredi 13 août 2010

Du gras en veux tu en voila

La bouffe est pas meilleure au Canada qu'aux Etats-Unis, elle est juste 3 fois plus chère....
J'ai fait une repas infâme pour 17$ !

vendredi 23 juillet 2010

Florida Sim City

Voici comment sont conçus les villes de la côte Est de la Floride :
des lotissements, des lotissements, des lotissements, des lotissements, des lotissements, un centre commercial, des lotissements, des lotissements, un centre commercial, des lotissements, un encore plus gros centre commercial.
Y'a pas vraiment de centre-ville en fait, c'est vraiment très curieux, et un peu frustrant.

jeudi 17 juin 2010

Africathlétisme

Les journalistes en ont fait des tonnes sur le football africain, se sont enflammés à chaque fois qu'une équipe africaine jouait, et tout ça pour un bilan de 1 victoire sur 6 matchs pour 5 équipes donc comme ratio on fait mieux. D'ailleurs, les sud-africains ont coulé à pic 3-0 ce soir, et malgré ce que disent les journalistes, bah le 12ème homme il a prit cher.....

Ce que je veux dire c'est que quand on se prend des cartons en math et qu'on change pas de méthode de travail, on se prend d'autres cartons. Le foot africain c'est pareil, tout sur le physique et rien sur le reste, en regardant le Cameroun j'ai cru regarder les mondiaux d'athlétisme  -des mecs barraq' courant dans tout les sens- Ok les mecs sont affutés, puissants et courent très vite mais c'est à peu près tout, moi je n'ai vu ni technique collective (voire individuelle), ni tactique, ni intelligence de jeu. Et c'est un peu la même chose depuis 10 ans....

jeudi 10 juin 2010

Uffie feat Pharrell Williams ADD SUV

La sémillante miamio-parisienne Anna-Catherine dite 'Uffie' a de nouveau sorti un titre bien cluby, un truc qui vous accroche l'oreille à la première écoute. Le surestimé Pharrell Williams qui n'a, à mon avis, aucun talent si ce n'est de bien choisir ses duos (Madonna, Gwen Stefani, Timbaland...) rappe dessus mais ça passe plutôt bien.
A noter un bon remix de Armand Van Helden dans le maxi.


mercredi 9 juin 2010

Plouf -> Algæ

Je reviens tout juste de la plage, eh ouais,il faisait étonnement chaud cet après-midi alors à 19h35 j'ai décidé d'aller me baigner.
Plage déserte, soleil, c'était super sauf que y'avait tellement d'algues dans la mer que j'ai eu l'impression de me baigner dans de la soupe. .........

mardi 4 mai 2010

En retard comme le lapin blanc

Ce matin j'étais bien dans mon lit. Sauf que j'ai été bien dans mon lit pendant un long moment au point que ça m'a semblé suspect.
J'ai donc ouvert les yeux en direction de mon réveil pour constater qu'il était éteint. Plus de pile.
Je me suis donc levé à 9h07 avec déjà 7 minutes de retard  et je crois bien avoir battu mon record à vélo du temps que je mets sur le trajet maison-travail.

mercredi 28 avril 2010

Miss Goodnight

A l'aéroport de Dublin, j'ai acheté le magazine "Instyle" avec la sublime Gemma Arterton en couverture.

C'est l'actrice qui jouait "Miss Strawberryfield" dans le dernier James Bond (les agents féminins du MI6 ont toujours eu des noms marrants) et apparemment elle est actuellement dans "Le Choc des Titans" et sera dans le film "Prince of Percia, les sables du temps".

Le magazine est sur ma table de nuit et bien que ça fasse 2 semaines que je vois la même image, à chaque fois je suis

mercredi 24 mars 2010

Lugdunum non vacuum

Ce week-end je suis allé faire un tour à paris pour voir mes amis.



















Donc la Tour Eiffel est toujours là, c'est bien.



Ivry (banlieue style) c'est toujours aussi.....disons surréaliste (mais au moins on se sent pas tout seul)




Et je ressens un besoin impérieux de ranger mon salon.



jeudi 11 mars 2010

Spiderdoll

*Funny memories*



In the staff room of the club Kaffibarinn - 2.26 am :


Me:  _ "Drífa, I've just saw a girl on the roof, I think she was trying to get into the club this way"

Drífa: _ "Is she inside now ?"

_ "I don't know"

_ "What did she looks like ?"

_ "Hmmm, an indeterminate blonde and baby doll faced girl, like all others icelandic ones..."

_ "hahaha !"
 
 
 

mardi 2 mars 2010

Flouze on the floor (this time)

I was staring at the pavement like I always do, my dog-shit-radar is kinda activated everytime I walk in a city center, it's physical.

And then I saw...not something brown but something like a picture...a banknote of 30€ ^_^

So here is my historical of money found on the floor :

- 1999 : 50 francs
- 2005 : 10 euros (65 francs)
- 2010 : 30 euros (195 francs)

I'm improving.

mercredi 24 février 2010

Système D / Catch-as-catch-can

It must sounds like stupid, but it's really hard to live whithout a table, you miss it quite rapidly and really deeply.
So before the IKEA expedition, I had to improvise :


De Islande 2009

So I used the ironing board to :
  • Iron
  • Eat my dinner (technically put my plate and my glass somewhere)
  • Work (as a writting desk)

Just notice in the background, my birthday gift's strings are used as clothes line, I didn't have any place on the radidator to dry them.



lundi 22 février 2010

David Guetta feat Kid Cudi - Memories

Y'en a beaucoup qui critiquent David Guetta juste par acquis de conscience,juste parce qu'il est mainstream alors que la "bonne musique" électro-deejay est sensé se complaire dans un underground crasseux et mal rasé mais moi j'aime bien. Il faut être honnête, le mec est simple, il a pas la grosse tête, croit vraiment en son truc et pond un tube tout les 6 mois.
Et à la différence de 80% de ce qui passe à la TNT c'est pas putassier et c'est ce qui fait la vrai différence entre un bon Dj et les autres.

Par contre vous sentez pas le petit sample de fat-boy slim ?

dimanche 21 février 2010

Le hockey façon kikou-LOL

Suède-Finlande ce soir.....

Allez la Suède !!!
Posted by Picasa

mercredi 17 février 2010

Le complexe du Corn-Flakes

Je me suis rendu-compte que les islandais, tout comme les tchèques, vivaient "à la cool" pour ce qui est du travail. Enfin c'est mon sentiment.
Il s'explique notamment par le fait que la majorité des magasins ouvrent vers 10h30 -11h, que tout le monde écoute de la musique au boulot, que le chef fasse des blind-test le matin et que la femme de ménage me jette dehors à 16h le vendredi après-midi dans un immeuble complètement désert.
Y'a un proverbe islandais qui dit "Grey days are lazy days" et vu le nombre de jours gris dans un mois.....
Enfin bon, j'adère totalement à cette philosophie vu que "travailler moins = voir plus ses amis" sans pour autant que ça change grand chose financièrement.
Y'a qu'en France où on est assez idiot pour essayer de ressembler à ce qu'on est pas ( des anglais/des américains) surtout que ce que l'on copie, c'est ce que l'on croit qu'ils sont, pas ce qu'ils sont vraiment. Alors il y a vraiment une idéologie du travail.....pour le travail.
Quelque chose de notable aussi dans les 2 pays : les maisons de vacances Summarhús en Islande et Chata en République Tchèque où tous les citadens s'empressent d'aller le week-end et c'est pas vraiment une question d'argent puisque beaucoup de familles en ont une, quelque soit leur CSP.






"soumarousse"






















"rrata"

lundi 15 février 2010

Steve Aoki - I'm in the house






Je scotche complètement sur cette vidéo depuis que je l'ai vue Vendredi soir sur MTV, c'est très Ed Bangers-djadode30ansmalrasé-électrobranchouille et j'adore.

Le clip a un effet un peu hypnotique sur moi comme "Move this Mountain" de Sophie Ellis-Bextor car j'aime beaucoup les effets de symétries et le côté cartoon. Apparemment, le mec -Steve Aoki- est producteur, je connaissais déjà MSTRKRFT car le nom, la 1ère fois que je l'avais lu, m'évoquait un mot tchèque, mais pas les autres.
Faudra que je vois ça.

lundi 1 février 2010

Phone on the floor

Il devait être vers 8h05 du matin, et je rentrai de ma nuit de travail au bar sous le ciel gris de Reykjavik. Arrivé en haut de Skólavörðustígur, j’entends quelque chose qui vibre, un bruit familier et en même temps je ne voyait pas du tout d’où et de quoi ça pouvait bien provenir. J’ai regardé au dessus de moi –rien- si des pots de fleurs, et les pots de fleurs ne communiquent pas entre eux en émettant des vibrations. Alors je tends l’oreille et me rapproche du bruit. Et là sous mes yeux, un téléphone blanc vibre sur la chaussée de béton éternellement humide de Skó…truc.

Ásgerður tente de joindre le propriétaire de ce téléphone, je laisse sonner car je me sens pas chaud d’expliquer le truc à une Ásgerður ( c’est un nom de fille) qui va surement m’enchainer en Islandais.

Alors après avoir trouvé 2 cartes bleues , 2 gloss pêche et pamplemousse et une carte d’identité par terre un peu plus tôt dans le bar, voilà que je trouve un téléphone.

Il appartient à une fille de pense (intuition en tenant le téléphone dans ma main) et je vais me coucher en calfeutrant le téléphone qui va sans doute sonner durant ma nuit-journée.

En me réveillant je me suis dit « putain faut que je tire cette affaire au clair avant qu’il n’y ait plus de batterie » alors j’ai cherché dans le répertoire, j’ai vu que « pabbi » (papa) avait un numéro de portable et pas de fixe donc je lui ai envoyé un texto expliquant que, sans doute sa fille avait perdu son portable près de chez moi. 5 minutes après une fille me rappelle et même si elle habite à 22min de chez moi, elle arrive de suite. Effectivement ça n'a pas trainé et une fille bonde costaude avec un accent fort mais plus genre « campagne » que l’accent classique m’a fait un grooos hug de remerciement. Elle était vraiment « gratefull », plus qu’elle ne pouvait l’exprimer sur le moment. On a un peu parlé, je lui ai expliqué comment j’avais sauvé son téléphone d’une mort certaine sous la pluie dominicale.

Elle était vraiment contente, elle m’a fait un au revoir de la main en repartant.



Je continue donc à fixer le trottoir quand je marche comme quand j’étais petit.