lundi 15 septembre 2008

Le mystère de la cuvette

Très souvent à l’internat, après nous être levés, on découvrait une grosse merde dans les toilettes. Le truc, c’est qu’il n’y avait pas de papier ni rien avec, juste un gros colombin qui flottait. Alors on se disait : « putain le gars il est venu là, s’est assis, a posé sa crotte et puis voilà. Il est parti sans même s’essuyer ni tirer la chasse. A l’aise le mec. »

Le truc c’est que chacun à fait cette malencontreuse découverte séparément –normal c’est les toilettes- donc au début chacun pensait que c’était un évènement isolé. Peu de temps après, les gens ont commencé à parler, je ne sais pas comment c’est arrivé mais sans doute quelqu’un aura lancé dans la salle d’étude ou dans la salle de bain « la vache les gars ce matin j’ai vu cake énorme dans les chiottes ! » et là « ah ouai ! moi aussi y’avait un bronze qui flottait quand j’y suis allé à 8h y’a 2 jours ! ».

Donc là on a commencé à chercher qui c’était, à communiquer entre nous, mais caca-man ( c’est comme ça qu’on avait décidé de l’appeler) brouillait les pistes : c’était pas tout les jours et pas à heure fixe. On trouvait une taupe dans la cuvette au moment où on s’y attendait le moins. Puis la paranoïa s’est installée, ne trouvant pas le coupable on a commencé à tous se suspecter, à vérifier qui faisait quoi et à quel moment. Chacun essayant de se justifier en disant à qui voulait l’entendre qu’il s’essuyait le cul lui, et qu’il trouvait ça dégueu de ne pas tirer la chasse. En plus, des fois, dégoutés de notre trouvaille le matin, on changeait simplement de toilette sans tirer la chasse et en maudissant le crotteur fou (c’est aussi comme ça qu’on l’appelait) donc il était possible de retomber plusieurs fois dans la journée sur la même merde en croyant que caca-man avait récidivé et qu’il frappait maintenant en plein après-midi au grand jour alors que l’internat était pourtant fermé.

Comme pour Jack l’éventreur, on a eu un suspect, quelqu’un à l’hygiène douteuse qui correspondait parfaitement au profil du crotteur fou, mais on a jamais eu de preuve directe et on ne l’a jamais pris sur le fait.

Chaque étron faisait pourtant l’objet d’une étude approfondie, on recoupait les emplois du temps et on demandait si quelqu’un avait aperçu une silhouette sombre sortir hâtivement des toilettes. Il nous est même arrivé de tomber nez à nez avec un sous-marin le lundi matin. Déconcertant.

L’affaire s’est doucement tassée, les bouses étant toujours au rendez-vous mais plus personne ne s’en étonnait. On en a conclu que c’était certainement le CPE qui posait des renards de temps en temps et qui ne tirait pas la chasse juste pour nous faire chier.

Le CPE n’aimait pas trop les adolescents.

8 commentaires :

mélanie a dit…

EXPTDR mais Exptdr !
Tu me l'avais jamais raconté cette histoire du crotteur fou xD

Comme quoi, les histoires d epipi caca feront toujours rire, meme sis 'ne est déconcertant -_-'

tiens je vais appeler martin, ça risque de lui plaire =p

bisoux !

mel

legaminbizarre a dit…

sympa ton histoire de caca!

laura a dit…

super ton histoire... inintéressante au possible mais qui a du bien te marquer. vraiment un truc de mec de raconter ça. (et vous vous etes pas dit que le mec il tirait bien la chasse d'eau mais que tout partait sauf la m****? c'est plus cohérent)

Pierre aka 'fraise magique' a dit…

Fichtre je n'y avais jamais pensé !

Tu viens peut-être de résoudre un des plus grand mystère de ma jeunesse. Mais se pose alors une autre question, qu'est ce que ce type mangeait pour avoir tout le temps des crottes qui flottent ?

Laura a dit…

c'est pas qu'elles flottaient, c'est qu'elles étaient trop grosses pour passer au premier coup... suffit d'être intelligent pour y penser... (putain j'aurait pas du mettre mon nom plus haut...lol)

Pierre a dit…

non non je te jure qu'elles flottaient même après au "repos" dans une eau calme

Frank K a dit…

Voila une affaire bien mysterieuse... Et le/la coupable court toujours. Je suis sur qu'il/elle continue ses mefaits, ou qu'il/elle soit. Diantre!

Pierre aka 'fraise magique' a dit…

et bien oui Frank, le coupable court toujours ! et une mauvaise habitude de ce genre ça ne se perd pas du jour au lendemain........